A Charles De Gaulle, Air France pèse scrupuleusement les bagages à main (et ça commence à me gaver !)

Carton rouge pour Air France ! Après avoir été mouvementée par diverses grèves de son personnel ces derniers temps, la compagnie française aurait bien besoin de redorer son blason, et de regagner la confiance de ses voyageurs.

Qu’à cela ne tienne… la société semble aller à contresens de ce qu’il faut pour fidéliser ses clients.

Après avoir immobilisé le Terminal 2E de l’aéroport CDG, dont elle fait désormais usage exclusif, la compagnie semble de plus en plus encourager ses passagers à s’enregistrer en ligne. Jusque-là, tout va bien, malgré le bénéfice quasi nul de cette procédure (hormis le fait de pouvoir choisir sa place dans l’avion si on s’y prend plusieurs mois à l’avance).

Sauf que maintenant, Air France propose à ses passagers des bornes à l’aéroport pour effectuer soi-même le check-in de son bagage en soute, avec pour objectif d’abattre les queues.

Si l’intention est louable, dans la pratique, ces bornes, très mal conçues et extrêmement boguées, provoquent chez les voyageurs énomément plus de frustration que de gain de temps. Au point où, exaspérés, ils finissent quand même tardivement par se rabattre sur les queues pour enregistrer leur bagage comme au bon vieux temps, au risque de rater leur avion (expérimenté 2 fois à l’aéroport).

Pour commencer, je recommande donc aux passagers de ne pas utiliser ces bornes, et de faire la queue comme tout le monde, en arrivant évidemment bien à l’avance à l’aéroport (dans l’idéal, 2h30 à 3h d’avance en haute saison ne sont pas surperflues).

Et comme si cela ne suffisait pas, sachez que maintenant (peut-être que ça remonte, mais en tout cas moi je l’ai découvert maintenant), Air France pèse scrupuleusement les bagages à main !

Normalement, en classe Economy (la seule que le commun des mortels peut se payer), on a droit à 1 bagage à main et un accessoire (càd un appareil photo autour du cou ou un sac prévu pour un PC portable). Le total des bagages à main ne doit pas excéder 12 Kg.

Dans la pratique, jusqu’à maintenant, Air France laissait parfaitement passer un sac en plus (dans mon cas, je me trimballe souvent un sac en carton ou en plastique contenant un cadeau ou une cafetière, par exemple) et ne pesait pas les bagages à main. D’ailleurs, je ne connais aucune compagnie aérienne concurrente qui ne le fait.

Désormais, juste avant les contrôles de sécurité (ceux qui vous mettent à poil), je suis tombé sur un agent de la taille d’un gorille, qui m’a demandé d’empiler mon bagage à main, mon sac à dos et ma cafetière sur une des fameuses bornes à cage qui pèsent et évaluent les dimensions des bagages à main.

J’ai eu un résultat de 17.2 Kg. J’imagine bien un gars se battre avec cet agent pour ne pas payer plusieurs centaines d’euros d’excès de bagages, avec une queue derrière longue comme un terrain de foot et des passagers pressés de rejoindre le terminal ! Bref, pour la faire courte, je trouve cela inadmissible !

En ce qui me concerne, j’ai pu faire un pied de nez à Air France, car ce jour-là la compagnie m’avait upgradé en business à cause d’un problème d’overbooking. Ce qui m’autorise à me trimballer jusqu’à… 18 Kg de bagages à main !

Merci Air France, mais tel est pris qui croyait prendre !

Google Nexus 6 : tellement grand qu’il (se) déboite !

Comme tout geek qui se respecte, j’ai craqué pour un deal sur le nouveau smartphone flagship de Google, le Nexus 6, à retirer en magasin à perpète Aulnay chez Darty.

Actuellement possesseur d’un Nexus 5 dont je suis exceptionnellement satisfait, j’ai tout de même souhaité franchir le pas pour un modèle quasi-équivalent, mais avec un appareil photo qui marche (vu les problèmes trop importants de mise au point et la qualité exécrable des photos en basse luminosité).

Il faut l’avouer, le Nexus 6 est une belle bête, jugez par vous-même (à côté de mon Nexus 5 actuel) :

Quelle ne fût ma surprise au déballage de m’apercevoir que la coque arrière est à moitié arrachée de son socle

D’après les commentaires des dealers, le problème serait connu (merci à Toupourmagueule du site Dealabs pour l’info) : http://www.ubergizmo.com/2015/01/users-reporting-nexus-6-battery-cover-separating-from-phone/

Ni une ni deux, je retourne de ce pas chez Darty pour me le faire échanger. Les deux magasins (La Défense et Aulnay) me prétextent une « exclusivité Internet » pour me refuser l’échange, et ne me proposent qu’un remboursement, ce que je trouve dommage, car le prix en magasin est de loin plus élevé (520€ contre 394) et en rupture de stock partout.

Évidemment, j’ai refusé. Je vais toutefois me rapprocher à nouveau de Darty pour voir si je peux le renvoyer au constructeur pour réparation. A défaut, j’accepterai le remboursement. Car l’autre prétexte, c’est qu’il est… trop grand !

Et vous, avez-vous déjà connu une mésaventure similaire au déballage de votre nouveau bijou ? 🙂

[Coup de gueule inside] Plus jamais je ne m’abonnerai à Bouygues Telecom

En passant

Plus jamais Bouygues Telecom pour m’abonner à Internet : lorsque j’habitais un logement de fonction, j’étais soi-disant éligible au câble. Le technicien arrive chez moi et ne trouve nulle part dans le bâtiment le boitier où intervenir pour me permettre de recueillir le signal. Une enquête technique est demandée à la hiérarchie. 3 semaines après, on m’appelle pour m’informer que l’enquête a donné que mon immeuble étant beaucoup trop ancien, ils ne sont pas aperçus que le réseau câblé de mon immeuble n’est pas raccordé à celui de la rue et que c’est sans espoir de réalisation. On me demande de gentiment restituer les équipements. J’ai eu un peu le sentiment qu’on me disait d’aller me faire voir.

Le scénario se reproduit 3 ans après les faits: j’emménage bientôt dans une résidence avec une petite ambiguité sur l’adresse: elle est différente pour les lettres et les livreurs (l’une indique juste ma résidence, l’autre la rue parallèle, avec le même numéro).

Lorsque j’étudie l’éligibilité sur la première, zéro retour. Lorsque je l’effectue sur l’autre, ce que m’a conseillé un tartempion du service commercial de Bouygues, je suis éligible à 1 Gbps FTTH. Je ne vais pas me priver.

La semaine précédent le RDV, je reçois 5 appels avec message sur mon répondeur et 5 SMS me harcelant au sujet du fait que mon RDV est confirmé avec le technicien ce samedi. Comble du comble, il ne se présente pas.

J’appelle le service clients de ma propre initiative pour avoir des nouvelles. On me redirige vers un médiateur du service FTTH qui m’explique qu’il y a erreur sur l’adresse et que je ne suis éligible à rien. Par conséquent, pas de geste commercial possible, et je suis de nouveau gentiment invité à restituer mes box…

Je pense que Bouygues abuse complètement des fausses éligibilités et se paie complètement la tête de ses (ex-futurs) clients. Avez-vous vécu des cas similaires de votre côté avec Bouygues? Je n’ai jamais eu ce genre de problème avec la concurrence. Et pour ma part, je ne tenterai jamais une troisième fois.