Avis sur ROM Criskelo pour Samsung Galaxy S2


Source de l’image et topic officiel de cette ROM Criskelo


N’ayant pas changé la ROM de mon Samsung Galaxy S2 depuis l’installation de l’excellentissime ROM XXKI3 (Gingerbread 2.3.5) de sicopat (développeur du forum galaxys2.fr) en septembre 2011, j’ai enfin décidé de foncer tête baissée sur la première ROM bien notée que je trouverais sur le forum XDA-Developers aujourd’hui, dans l’espoir de trouver une ROM sous Android Ice Cream Sandwitch 4.0, qui pour rappel est la prochaine mouture du célèbre système d’exploitation mobile de Google.

C’est alors que je suis tombé sur cette ROM de Criskelo. Bien que tournant sous Android Gingerbread 2.3.6, cette ROM dispose d’un thème ICS (Ice Cream Sandwitch), ce qui est suffisant pour me permettre de me familiariser avec l’interface de la future version d’Android.

Screenshots Criskelo ROM

Première déception à l’installation de cette ROM: elle est lente et saccade pas mal! Le délai entre la pression du bouton menu et l’action associée à celui-ci se compte parfois en secondes, ce qui est tout simplement catastrophique! Bien que l’interface soit un peu plus jolie (fenêtres en « relief », police lissée…etc.) que celle des ROM classiques sous Gingerbread, et que l’allumage du téléphone soit plus rapide, le temps de lancement des applications et d’extinction du mobile sont supérieurs à ceux des ROMs que j’ai précédemment testées, ce qui est, je trouve, très génant!

Immédiatement dégoûté, je voulais revenir en arrière en restaurant la ROM précédente depuis CWM (ClockWorkMod). Manque de bol, ce dernier refusait de lancer une restauration sous prétexte que le dossier correspondant aux sauvegardes des ROMs… était vide!? J’ai fini par m’apercevoir, en réinstallant la ROM de sicopat plus tard, que le problème venait de la version 5 de CWM qui accompagnait la ROM Criskelo, et qui refusait de « voir » la sauvegarde de la version 4 du fameux recovery.

Même avec le launcher GO Launcher EX, pourtant très performant, le défilement des icônes des applications était exécrable, ce qui rendait le launcher difficilement exploitable!

Mais le plus ennuyeux, c’est le problème de l’autonomie. En effet, cette ROM est étonamment très vorace en énergie, au point même de dévorer plus de 20% de batterie en moins d’une heure, avec les mêmes paramètres et applications que la ROM précédente, qui, elle, faisait beaucoup mieux! Et encore, il s’agit de la batterie 2000 mAh haute capacité de Samsung! Je n’ose pas imaginer ce que cela aurait donné avec la batterie d’origine! Un problème sûrement solvable, mais allez savoir comment trouver la source…

Enfin, ce qui m’a poussé, voire, obligé de la laisser tomber est le souci suivant: les applications Tâches et Mémos natives d’Android, ainsi que leurs données pourtant chères à mes yeux, ont été impossibles à restaurer avec Titanium Backup. Le logiciel se plantait en début de procédure ou recommandait un redémarrage… qui restait sans effet! Même souci avec la restauration des SMS, ce qui devient cette fois très ennuyeux!

Conclusion
Pour conclure, entre les performances à la traîne, la dévoration de la batterie à vitesse grand V et l’impossibilité de restaurer correctement ses données, le seul avantage que j’aie trouvé à cette ROM est la présence d’une interface ICS. Mais ça fait cher payé l’interface cache-misère…

Note: 1/5

Avantages
Inconvénients
+ Interface ICS – Performances
– Autonomie
– Problème de restauration des apps stock

Si un message d'erreur s'affiche après avoir posté un commentaire, n'en tenez pas rigueur. Votre commentaire a été pris en compte, il est toutefois peut-être en cours de validation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *