Avis sur Acer Iconia Tab A501

« Quel pavé! ». Voilà la première réaction que vous aurez après la prise en main de cette Acer Iconia Tab. Mon modèle est le A501, c’est-à-dire le modèle incluant un emplacement pour carte SIM pour surfer en 3G, en plus du wifi.

Je ne pourrai peut-être pas être totalement objectif dans cet avis, ayant dès l’achat remplacé le système d’origine par un système officieux appelé « Taboonay » (développé par un français dont le pseudonyme est « Vache », que j’aimerais remercier par cette occasion). Ce système offre les accès « root » (équivalent du « jailbreak » sur iPhone, c’est-à-dire la possibilité de « tripoter » le système à son plus bas niveau – ce qui n’est pas sans risques, mais permet plus de choses, comme la sauvegarde du système tout entier en cas de souci majeur). En contrepartie, il n’est pas dit que tout ce qui est mentionné plus bas s’applique avec le système d’origine (dit « stock »), mais en général, c’est bien le cas.

Pour la partie matérielle, le design plait moyennement. La coque chromée est de bonne facture et agréable au toucher. Elle est même solide, puisque j’ai violemment fait tomber ma tablette sur un de ses coins sur un trottoir (sans faire exprès, evidemment!). La coque s’est légèrement tordue et fissurée, mais, vu la violence du coup, je n’aurais jamais cru que la tablette en sortirait indemne, pourtant le fonctionnement est resté impeccable! Adieu la garantie quand même, la housse Acer officielle n’ayant hélas pas pu empêcher cet incident à cause de la violence du choc (chute de 50 centimètres!).

Côté équipement, la tablette dispose d’un port micro-HDMI pour la connecter à la télé (pas testé), d’une prise secteur qui fait un peu vieux jeu (prise cylindrique et bloc secteur du style anciennes Sega, qui fait générer un bruit bizarre à la tablette quand l’écran est allumé et qu’elle est en charge!), d’un port pour son dock (vendu séparément – non testé), d’une sortie jack pour les casques/oreillettes, et d’un port USB host, qui ne s’avère utile qu’avec un Filer (application pour naviguer dans les dossiers de la tablette comme sous Windows), qui permet d’accéder au contenu du support USB. Derrière un long cache (difficile à enlever!), on trouve un port pour carte microSD (qui permet de porter la capacité – largement suffisante – de 16 Go de la tablette à 32 Go avec une carte de 16 Go – il me semble que les capacités supérieures ne sont pas supportées, à confirmer) et un emplacement pour carte SIM pour le modèle A501. Rien à regretter.
En sans fil, on retrouve les classiques wifi N, HSDPA (3G+) et Bluetooth (bonne qualité audio avec un casque Sony BT-101). Elle offre globalement de bonnes performances réseau, sauf en 3G où les coupures sont fréquentes (peut-être un problème lié à Taboonay ou à l’opérateur? – testé avec un abonnement SFR Internet Découverte).

Si l’appareil photo arrière est très agréablement surprenant (!), et la caméra frontale suffisante pour de la visio, le microphone, lui, semble poser problème avec Skype. Mes interlocuteurs se plaignent de « bruits d’entourage insupportables », même en environnement calme, qui semblent disparaître avec un autre appareil dans la même chambre. Curieux… Les hauts-parleurs, en revanche, sont de qualité correcte. Je regrette également la qualité du bouton d’alimentation (un comble!): il faut le maintenir enfoncé pendant plus de 5 secondes pour sentir la vibration d’allumage, et celui-ci est muni d’une LED blanche, qui clignotte en permanence. Du coup, je suis obligé de l’éteindre la nuit! Vraiment agaçant!
Son écran, lui, est très décevant: trop brillant et peu lumineux, il est totalement illisible au soleil. Cela va sans dire que sa grille est assez souvent visible en extérieur, ce qui lui confère un aspect « bas de gamme ».

S’il y a deux choses que je déplore dans cette tablette, ce sont son poids insupportable de 950g environ avec la housse officielle Acer (contre 750 pour l’iPad 1 avec sa housse Apple), ce qui rend sa consultation très fatigante pendant un trajet en transports en commun, surtout quand on est debout! De plus, j’aurais largement préféré un format 4/3 (comme l’iPad) au 16/9. Je ne la trouve ni pratique à utiliser en longueur, ni en largeur (je m’en sers plutôt en longueur, c’est-à-dire verticalement, surtout pour la lecture).
Côté système, je trouvais cette tablette originairement lente (saccade en basculant entre les bureaux, même peu chargés, un test souvent très représentatif), mais elle tenait la route dans les jeux (comme Angry Birds ou Raging Thunder II). Aujourd’hui je ne peux plus trop parler de ses vraies performances, car je l’ai artificiellement rendue plus performante avec le système officieux Taboonay (overclockée à 1,2 GHz contre 1 pour le système d’origine). A 1,2 GHz, la tablette est déjà presque parfaitement fluide. Mais cette opération est connue pour raccourcir la durée de vie de la tablette… à voir, donc.

En tant que grand fan d’Android sur mobile, je trouve tout de même iOS plus intéressant sur tablette. Honeycomb est… comment dire… un peu laid, peu intuitif et surtout pas adapté à la configuration du marché (souvent lent sur les tablettes actuelles). De mon point de vue, un processeur nVidia Tegra 2 à 1 GHz, configuration la plus répandue sur les tablettes Android actuelles, est largement insuffisante pour faire tourner Android Honeycomb. Attendez donc une (r)évolution avec l’arrivée prochaine de Android Ice Cream Sandwitch ou la sortie de matériel plus puissant avant de craquer!
Enfin, j’ai acheté la tablette Acer Iconia Tab A501 sur le site de SFR lors d’une très bonne promotion (200€ avec un abonnement sans engagement, qu’il était possible de résilier immédiatement). Mais de mon point de vue, elle ne mérite absolument pas ses 600€ de prix standard, un défaut majeur que partagent hélas toutes les tablettes Android concurrentes.

Conclusion
Aujourd’hui, je m’en sers notamment pour lire, jouer ou surfer sur le net dans les transports. Malgré ses nombreux défauts, je m’y suis quand même attaché, et je la préfère à mon iPad 1 question vitesse (après overclock!). Pour cet usage, 200€ ça va encore, mais à 600, je repasserai… Je vous conseillerais, pour le même prix, une tablette un peu moins… lourde!!!

Note: 3/5

Avantages
Inconvénients
+ Connectique
+ Qualité de l’appareil photo
+ Performances avec overclock
– Poids
– Qualité du chargeur
– Format 16/9
– Microphone défectueux

Si un message d'erreur s'affiche après avoir posté un commentaire, n'en tenez pas rigueur. Votre commentaire a été pris en compte, il est toutefois peut-être en cours de validation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.