Nokia Lumia 635 : deux semaines avec un Windows Phone !


Seigneur, j’ai pêché… j’ai testé Windows Phone.

Voilà comment j’introduirais le sujet vis-à-vis de mes copains les plus proches, qui savent tous à quel point j’ai tendance à pester contre les produits de Microsoft.

Car entre Windows 8 et ses tuiles affreuses, Windows 10 et ses messages d’erreur à l’installation et les produits Office qui vont totalement à l’encontre de toute notion d’ergonomie, il ne me reste pas grand chose dont me réjouir depuis Windows 7.

Qu’à cela ne tienne… par simple curiosité, j’ai décidé de tester Windows Phone.

Pour cela, j’ai fait l’acquisition (via le mythique Dealabs) d’un mobile Nokia Lumia 635.
Un smartphone aux performances modestes, sans flash, mais qui se targue d’avoir tout de même un prix imbattable de 49€ (avec ODR de 50€).

Ayant eu des échos très positifs sur cet OS mobile, je m’attendais à une très bonne surprise. Et je dois avouer que je n’ai pas été totalement déçu.

Windows Phone couvre en effet 95% de mes besoins quotidiens en termes de smartphone : les applications les plus indispensables sont désormais quasiment toutes présentes sur Windows Store (qui fut longtemps le point faible principal de cet OS) comme Shazam, Skype, Whatsapp, Phonly (Feedme), Spotify, Facebook…etc., et permettent de combler tous les besoins non présents de base dans l’OS, qui propose déjà un bon gestionnaire de contacts, un logiciel de podcasts efficace, de bonnes applications mail, et un bon gestionnaire de caméra (Lumia Camera).

Sur ce dernier point, il vaut tout de même la peine de mentionner que ce modeste Lumia 635 fait de bien meilleures photos et vidéos que mon Nexus 5, malgré l’absence de flash !



https://lh3.googleusercontent.com/-OVnnD0ZtkZ4/VhFu-KIlRdI/AAAAAAAAFWU/tEOOB3qHfGo/s1152-Ic42/WP_20150902_12_16_32_Pro.jpg

Exemple de video (mettez-vous bien en 720p pour admirer tout le potentiel du téléphone): https://youtu.be/tsAhQQAfTig

La prise en main du téléphone est très agréable: le capot se déboite intégralement (coque en plastique qui va jusqu’autour de l’écran) et laisse place à un emplacement batterie (gigantesque) et une fente micro-SIM.

Mention spéciale pour la batterie : probablement compte tenu de sa taille, cette batterie offre au téléphone une autonomie de plus de 48h en utilisation quasi-intensive (sauf jeux), soit plus du quadruple de mon Nexus 5 !!!

Pour être honnête, je n’aurais jamais cru qu’un smartphone puisse tenir aussi longtemps loin de son chargeur. Châpeau Nokia.

Quant à la partie logicielle, le système de tuiles, aussi dégueulasse soit-il sur PC et tablette, convient parfaitement à une utilisation avec un smartphone : il permet de jeter un coup d’oeil à ses « notifications » de manière dynamique : par exemple, la tuile Facebook ou Dealabs affiche un message du type « Machin vous a laissé un message » ou « De nouveaux deals sont disponibles ». Et quand on n’y fait pas appel, un swipe vers la droite permet d’accéder au launcher complémentaire (sur lequel le défilement est toutefois un peu lent) :

Ce n’est pas forcément très utile, mais ça change des icônes austères et immobiles d’iOS et d’Android.

La recherche d’informations et de photos est tout aussi pratique avec le moteur Bing de Microsoft.

En somme, ce Windows Phone n’a eu quasiment aucun problème à remplacer mon Nexus 5 dans mon quotidien. J’ai été très agréablement surpris.

Par contre, il n’est pas parfait et compte ses propres défauts : si on laisse de côté le harcèlement des messages de mises à jour, propre aux produits Microsoft, Windows Phone est en retrait par rapport à ses concurrents niveau stabilité ; écrans noirs ou blancs figés à l’ouverture d’une application, voire redémarrages intempestifs du smartphone, font partie du quotidien de ce système ! Ca me rappelle quelque chose.

Plantage des applications Dealabs et Spotify

De plus, lorsqu’une application est freezée, il n’est pas possible, comme dans Android, de « killer » le processus puis de rouvrir l’application pour que cela fonctionne. Un tel menu aurait été bien pratique.

Autres désagréments, si l’application Youtube (en réalité, elle n’existe pas, elle consiste juste à ouvrir une page avec le navigateur vers le site mobile de Youtube) offre un avantage indéniable sur Android, qui est de poursuivre la lecture audio sur casque Bluetooth lorsque l’écran est éteint, il arrive très (trop) souvent qu’elle glisse une vidéo de pub en lieu et place de celle sur laquelle vous vous apprêtez à cliquer une fois la page complètement chargée, ce qui vous incite à cliquer sur la vidéo de pub au lieu de la vôtre ! C’est particulièrement agaçant !

Autre exemple : l’application AlloCiné est tellement mal fichue que, lorsqu’on sélectionne un cinéma à proximité, elle n’est capable que de donner la position de ce cinéma, mais pas la liste de ses séances. C’est le seul OS sur lequel l’application se comporte de la sorte !? Mise à jour : finalement j’ai trouvé, mais ce n’était pas évident!

D’autres features très désagréables ne sont pas désactivables (ou alors, c’est tellement bien caché que je n’ai pas trouvé le moyen de le faire) : par exemple, lorsque vous écoutez de la musique sur votre casque Bluetooth et que vous recevez un SMS, l’assistant vocal interrompt la musique pour vous demander s’il doit le lire ou l’ignorer. Il suffit d’avoir un contact un peu bavard et on finit par pêter un câble !

En outre, si le store est désormais plutôt bien fourni, il lui manque quelques références : pas d’application officielle pour Dealabs (l’officieuse est clairement moins bonne que l’officielle sous Android et n’est pas très stable), pas de filtreur d’appels entrants (liste noire), pas d’applications Google Maps ou Google Translate… peut faire mieux, Microsoft.

Côté matériel, le capteur réseau (4G) est moins performant que celui du Nexus 5 : il m’arrive souvent de perdre Internet dans des lieux où ce n’était pas le cas avec le Nexus 5 (quelques fois au bureau et dans mon ascenseur). Mais cela doit sûrement être du ressort du téléphone, et non de Windows Phone.

Enfin, la fluidité / rapidité des transitions et ouvertures d’applications sont beaucoup plus lentes que sur Android, et cela gâche le plaisir d’utilisation.

Pour conclure, je dirais que Windows Phone est un OS minimaliste mais pas trop : c’est un OS qui contient juste ce qu’il faut pour convenir à presque tout le monde. L’avantage, c’est la facilité de maîtrise du système.

En revanche, les quelques défauts mentionnés ci-dessus, notamment l’absence de certaines applications que j’utilise pourtant au quotidien, et les problèmes de stabilité, suffisent à décourager son utilisation en lieu et place d’un iPhone ou d’un bon Android.

Au final, cela fait donc de mon Windows Phone un excellent téléphone d’appoint, mais je crois que j’aurai plus de mal à vivre avec toute l’année.

Note : 4/5

Avantages
Inconvénients
+ La couverture de 95% des usages courants
+ Le côté simpliste au sens mélioratif
+ Le système de tuiles adapté aux smartphones
+ L’appareil photo
+ L’autonomie extraordinaire
+ Le prix du téléphone imbattable
– Manque tout de même quelques références indispensables en termes d’applications
– Les bugs de stabilité très agaçants (freezes, reboots…)
– La fluidité des transistions et les performances à la traine
– Le fait qu’on n’ait pas la main sur les processus des applications
– L’impossibilité de désactiver certaines fonctionnalités agaçantes

Si un message d'erreur s'affiche après avoir posté un commentaire, n'en tenez pas rigueur. Votre commentaire a été pris en compte, il est toutefois peut-être en cours de validation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.