Avis sur la ROM Phonandroid 1.0 pour Samsung Galaxy S2

Topic officiel de la ROM

Voici la ROM officielle du très prisé forum Phonandroid, proposée par les développeurs chevronnés de cette communauté Android française. Basée sur l’IHM MIUI, elle offre une interface très inspirée d’iOS, le système d’exploitation mobile d’Apple. A partir de ces éléments, il serait naturel de s’attendre à une ROM stable et design.



Passé l’effet d’agréable surprise qu’offre MIUI, je suis resté dubitatif. D’abord, ayant comme à mon habitude pris la précaution d’installer la ROM sur une partition de données vierge (« wipe data »), il fallait que je restaure mes données. J’ai donc installé sans encombres l’app Titanium Backup. A ma grande surprise, les traitements par lot sous TB étaient illisibles: l’interface de l’application sous cette ROM affichait les libellés en police blanche sur fond blanc… il fallait donc tâtonner pour s’y retrouver!

Une fois la restauration faite, avec au passage l’impossibilité, commune à de nombreuses ROMs que j’aie testées, de restaurer les apps natives Tâches et Mémos (et, plus embêtant, les données qui vont avec), j’ai eu la stupeur de m’apercevoir que le calendrier natif d’Android… n’était pas installé! J’ai donc voulu m’en remettre à Titanium Backup pour restaurer l’application (bien que je n’aie jamais eu à le faire avant), mais cette dernière avait curieusement perdu toutes ses données depuis la dernière restauration: seule l’application Tâches, à peine restaurée (elle se plantait au démarrage!), apparaissait dans les données de TB!

J’ai voulu obtenir des informations sur la build, mais en composant le *#1234# avec l’app Téléphone pour ce faire… le smartphone redémarrait carrément! Ajoutez à cela la présence de CWM v5 (qui ne peut donc pas restaurer mon ancienne ROM, car il s’agit d’une sauvegarde effectuée avec CWM v4), un market et un launcher (GO Launcher EX) lents à mourir (la grille d’apps de GOLEX saccade tellement qu’elle est inexploitable), et vous obtenez une ROM des plus mauvaises de Samsung Galaxy S2 que j’aie testées jusqu’à présent.

Derniers points négatifs: J’ai essayé de réinstaller cette ROM sans faire de « wipe data » avec CWM. Le résultat est un message d’erreur en boucle, indiquant le plantage du package com.android.acore, rendant la ROM inexploitable. Enfin, l’autonomie est très variable: j’ai remarqué, à certains moments en idle, une batterie très stable, tandis qu’à d’autres, j’ai pu mesurer un pic à… 8% en moins en 10 minutes! Effrayant!

Conclusion
Avec tous les défauts système mentionnés ci-dessus, difficile de trouver des arguments en faveur de cette ROM. Espérons toutefois qu’il ne s’agisse que de défauts de jeunesse (la ROM a été dévoilée seulement la veille de ce billet), car je m’attendais vraiment à mieux de la part des développeurs de Phonandroid, même pour une première version.

Note: 1/5

NDLR: Le développeur de la ROM a été mis au courant de tous ces problèmes et dit en avoir corrigé la plupart pour la prochaine version de la ROM qu’il prépare actuellement. Je ne manquerai pas de la tester pour vous.

Avantages
Inconvénients
+ Design de l’interface – Absence du Calendrier
– Bugs Titanium Backup
– Lenteur du market et du launcher
– Plantages et redémarrages

Avis sur ROM Criskelo pour Samsung Galaxy S2


Source de l’image et topic officiel de cette ROM Criskelo


N’ayant pas changé la ROM de mon Samsung Galaxy S2 depuis l’installation de l’excellentissime ROM XXKI3 (Gingerbread 2.3.5) de sicopat (développeur du forum galaxys2.fr) en septembre 2011, j’ai enfin décidé de foncer tête baissée sur la première ROM bien notée que je trouverais sur le forum XDA-Developers aujourd’hui, dans l’espoir de trouver une ROM sous Android Ice Cream Sandwitch 4.0, qui pour rappel est la prochaine mouture du célèbre système d’exploitation mobile de Google.

C’est alors que je suis tombé sur cette ROM de Criskelo. Bien que tournant sous Android Gingerbread 2.3.6, cette ROM dispose d’un thème ICS (Ice Cream Sandwitch), ce qui est suffisant pour me permettre de me familiariser avec l’interface de la future version d’Android.

Screenshots Criskelo ROM

Première déception à l’installation de cette ROM: elle est lente et saccade pas mal! Le délai entre la pression du bouton menu et l’action associée à celui-ci se compte parfois en secondes, ce qui est tout simplement catastrophique! Bien que l’interface soit un peu plus jolie (fenêtres en « relief », police lissée…etc.) que celle des ROM classiques sous Gingerbread, et que l’allumage du téléphone soit plus rapide, le temps de lancement des applications et d’extinction du mobile sont supérieurs à ceux des ROMs que j’ai précédemment testées, ce qui est, je trouve, très génant!

Immédiatement dégoûté, je voulais revenir en arrière en restaurant la ROM précédente depuis CWM (ClockWorkMod). Manque de bol, ce dernier refusait de lancer une restauration sous prétexte que le dossier correspondant aux sauvegardes des ROMs… était vide!? J’ai fini par m’apercevoir, en réinstallant la ROM de sicopat plus tard, que le problème venait de la version 5 de CWM qui accompagnait la ROM Criskelo, et qui refusait de « voir » la sauvegarde de la version 4 du fameux recovery.

Même avec le launcher GO Launcher EX, pourtant très performant, le défilement des icônes des applications était exécrable, ce qui rendait le launcher difficilement exploitable!

Mais le plus ennuyeux, c’est le problème de l’autonomie. En effet, cette ROM est étonamment très vorace en énergie, au point même de dévorer plus de 20% de batterie en moins d’une heure, avec les mêmes paramètres et applications que la ROM précédente, qui, elle, faisait beaucoup mieux! Et encore, il s’agit de la batterie 2000 mAh haute capacité de Samsung! Je n’ose pas imaginer ce que cela aurait donné avec la batterie d’origine! Un problème sûrement solvable, mais allez savoir comment trouver la source…

Enfin, ce qui m’a poussé, voire, obligé de la laisser tomber est le souci suivant: les applications Tâches et Mémos natives d’Android, ainsi que leurs données pourtant chères à mes yeux, ont été impossibles à restaurer avec Titanium Backup. Le logiciel se plantait en début de procédure ou recommandait un redémarrage… qui restait sans effet! Même souci avec la restauration des SMS, ce qui devient cette fois très ennuyeux!

Conclusion
Pour conclure, entre les performances à la traîne, la dévoration de la batterie à vitesse grand V et l’impossibilité de restaurer correctement ses données, le seul avantage que j’aie trouvé à cette ROM est la présence d’une interface ICS. Mais ça fait cher payé l’interface cache-misère…

Note: 1/5

Avantages
Inconvénients
+ Interface ICS – Performances
– Autonomie
– Problème de restauration des apps stock