Test du stylet Samsung C-Pen


Page de description du C-Pen sur le site de Samsung

Le Samsung C-Pen se veut être un stylet pour surfaces tactiles (des appareils Samsung uniquement?), de la taille d’un stylo normal. Son aspect « fat » (un cylindre dont le diamètre du disque interne est plus gros au fur et à mesure qu’on se rapproche du centre – sic!), son poids un peu plus élevé que celui d’un stylo classique, ainsi que sa conception en métal brossé, permettent une prise en main franchement très agréable.

La pointe du stylet est plus fine qu’un stylet « standard » (voir photo ci-dessous), comme on en trouve livrés avec certaines housses. Je conseille toutefois aux utilisateurs de ce genre de stylet de faire attention à l’utiliser bien perpendiculairement à l’écran, car sur certains d’entre eux (comme c’est le cas de celui de la photo), on sent que l’anneau en métal est aiguisé autour de la boule en caoutchouc et pourrait facilement rayer l’écran en cas de contact, même minime! Je trouve donc un premier avantage au C-Pen sur cet aspect « confiance ».


A gauche un stylet « classique », à droite le C-Pen de Samsung

En revanche, la pointe du C-Pen est plus fine, et on se demande si cela pourrait altérer la sensibilité de l’écran à cette pointe. A raison!

J’ai testé le C-Pen avec deux appareils tactiles: le Samsung Galaxy S3 et la tablette Google Nexus 7, fabriquée par Asus. Initialement, j’avais acheté le C-Pen parce que je trouvais l’écran de cette dernière beaucoup trop sensible aux traces de doigts, et que d’un autre côté, le design de ce stylet me plaisait. 🙂

Dans la pratique, notez que les écrans sales altèrent sensiblement la « détection » de la pointe du C-Pen, ce qui est beaucoup plus modéré avec l’autre stylet. Difficile d’effectuer des actions sur écran sale avec le C-Pen (détection d’un appui long comme appui court, slide capricieux, touches du clavier insensibles…etc.).

Après nettoyage des deux écrans avec du gel spécialisé, le Samsung Galaxy S3 s’avère beaucoup plus réactif et précis avec le C-Pen. A condition de l’utiliser perpendiculairement ou presque, et d’appuyer un peu fort, ce qui est à la longue très fatigant, je trouve!


Test de prise de notes sur un S3 à écran nettoyé

De plus, j’ai constaté que le Samsung Galaxy S3 n’est pas sensible au C-Pen de manière uniforme sur toute la surface de son écran: plus on se rapproche des bords, moins l’écran est sensible au stylet, et plus il faut appuyer fort. Pour taper du texte avec le clavier virtuel, c’est carrément rédhibitoire! Et les boutons « Menu » et « Retour » n’y sont pas du tout sensibles!

Avec la Nexus 7, en revanche, aucune différence après nettoyage de l’écran: elle est vraiment très peu, voire, pas du tout sensible au toucher de la pointe du C-Pen! Bien que le C-Pen ne soit pas dédié à celle-ci, c’est dommage qu’il ne soit pas compatible avec tous les appareils tactiles, ne serait-ce que les meilleurs du marché comme la Nexus 7 (de mon point de vue, évidemment)…


Test de prise de notes sur une Nexus 7 à écran nettoyé avec la phrase
« Test d’écriture avec le C-Pen de Samsung sur la Google Nexus 7 »

Enfin, je regrette que le C-Pen ne soit pas livré avec une housse ou un étui de rangement, surtout vu son prix (entre 20 et 30€ sur Internet), qui, de mon point de vue, n’est absolument pas justifié compte tenu de ses nombreux défauts!

Note: 2/5

Avantages
Inconvénients
+ Le design
+ Le poids idéal
+ La qualité du métal brossé
– L’efficacité aléatoire sur Galaxy S3
– La non sensibilité des boutons « Menu » et « Retour » au C-Pen
– L’inefficacité sur écrans sales
– La non compatibilité totale avec la Nexus 7
– Le prix élevé

Si un message d'erreur s'affiche après avoir posté un commentaire, n'en tenez pas rigueur. Votre commentaire a été pris en compte, il est toutefois peut-être en cours de validation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.