0

Boogie Board RIP: l’authentique ardoise électronique!

Posted by Raikoryu on 20 mai 2012 in Matériel, Tests et avis |



Site officiel de l’éditeur
115 €


Voici un objet au concept fort intéressant: la Boogie Board RIP est ni plus ni moins qu’une ardoise électronique. Entendez par « ardoise » (non électronique) l’espèce de tableau noir au format de poche, sur lequel nos chères têtes blondes ont tendance à gribouiller avec des bâtons de craie, en crèche ou au CP!

Sur son écran LCD tactile noir, le stylet livré permet de tracer des lignes blanches à loisir. Mais je trouve personnellement que le trait de dessin de base est un peu trop épais, ce qui, en tenant compte de la taille limitée de l’écran, ne permet donc pas d’écrire grand chose sur une seule page. Il est en théorie possible d’amincir le trait de dessin en n’appuyant pas beaucoup sur l’écran, puisque la tablette est sensible à la force de pression (plus vous appuyez, plus c’est épais). Mais en pratique, il est très difficile d’écrire sur la tablette sans exercer de pression « normale ». Je ne saurais vous dire si à l’inverse vous pouvez y aller franchement pour les fortes pressions, mais personnellement je n’oserais pas essayer, même si l’écran a l’air plutôt résistant à mon goût. Donc, si vous songiez en faire la remplaçante idéale et définitive de vos cahiers à carreaux pour rédiger vos cours de philosophie ou vos intégrales de mathématiques pleines d’exposants minuscules, passez votre chemin!



La Boogie Board s’avère être un bon brouillon écologique!

Par rapport à la Boogie Board première du nom (qui existe sous 2 formats, 8,5 et 10,5 pouces), la Boogie Board RIP (celle concernée par cet article) n’existe qu’au format 8,5 pouces, ce qui est bien dommage. Elle offre en plus, contrairement à sa prédécesseuse, la possibilité d’enregistrer vos prises de notes, pour les conserver au format PDF (les couleurs sont heureusement inversées: le fond de page en blanc et les notes en noir).



Exemple de PDF généré par la Boogie Board (pèse quelques kilo-octets).

Je dois reconnaître que le système de sauvegarde embarqué dans cette Boogie Board RIP, même s’il a le mérite d’exister (désormais), est loin d’être une partie de plaisir pour tout le monde: c’est un vrai casse-tête! Et ce n’est pas la notice fournie qui va vous aider à le comprendre, tant elle est basique! Il m’a fallu du temps pour comprendre son mode opératoire, que voici, étape par étape:

1/ Appuyer sur le bouton « Save ». La Boogie Board RIP est prête à enregistrer en temps réel votre gribouillage. En effet, contrairement à ce qu’elle peut laisser croire, ce n’est qu’à partir du moment où vous cliquez pour la première fois sur « Save » que la tablette commence à enregistrer vos notes!

Remarque: cela peut ne pas marcher du premier coup. Pour le savoir, il faut se baser sur la LED « status » (non, ce n’est pas un bouton, pas la peine de forcer!). Si celle-ci se met à clignoter et à s’allumer au contact du stylet, c’est que la tablette est en train d’enregistrer. A l’inverse, si elle reste éteinte, ce n’est pas le cas. Appuyez à nouveau sur « Save » dans ce dernier cas.

2/ Une fois que vous avez fini d’écrire et que vous voulez sauvegarder votre écran, appuyer de nouveau sur « Save ». La Boogie Board RIP enregistre le contenu de son écran entre les 2 pressions sur le bouton « Save » dans un PDF, et désactive l’enregistrement. A présent, tout ce que vous écrirez ne s’enregistrera plus, contrairement à ce que laisse penser la LED « status » qui continue pourtant de clignoter (elle s’arrêtera toute seule au bout d’un certain temps).

3/ Pour recommencer à enregistrer ses notes dans un nouveau PDF, appuyer de nouveau sur « Save ». Ce n’est que ce qui va être écrit dès maintenant qui sera enregistré lors du prochain clic sur « Save ». En effet, si par exemple j’écris « Je suis fan de », puis que je clique sur « Save », puis que j’écris « la Boogie Board RIP », puis que je reclique sur « Save », je ne verrai que la phrase « la Boogie Board RIP » dans le PDF, sans « Je suis fan de », car l’enregistrement était désactivé quand j’ai écrit la première partie de la phrase! Avouez que ce n’est pas évident…

Dernière remarque: le mode d’enregistrement n’est pas activable tant que la Boogie Board RIP est connectée en USB au PC. Ce qu’il est possible en revanche, c’est de lancer le logiciel « Virtual Desktop Companion » fourni par l’éditeur ImprovedElectronics, qui affiche (à partir de son lancement effectif) les notes de la tablette en temps réel, à l’écran de l’ordinateur. Il vous suffit alors de cliquer sur « Save »… dans le logiciel, pour enregistrer vos notes. Sympa comme système, mais le Wifi n’aurait pas été de trop pour s’affranchir du câble micro-USB (heureusement fourni), surtout vu le prix de cet engin!



Seules les notes prises après le lancement du logiciel sont relevées.

Bon, maintenant se pose la question des inconditionnels de l’iPad ou d’Android, qui vont me demander « ça offre quoi par rapport à une tablette Apple/Android? ». Ma réponse: n’allez jamais imaginer que je me servirai de ma Acer Iconia Tab (ou de mon iPad 1) comme ardoise numérique, et ce pour plusieurs raisons:

Le poids d’une tablette n’est pas adapté, alors que la légèreté et la finesse de la Boogie Board sont exemplaires pour ce type d’utilisation
– Le verre lisse des écrans de tablette est de loin moins agréable pour dessiner que l’écran mat de la Boogie Board
– Il y a fort à parier que la main qui repose sur l’écran de la tablette classique laissera des traces à l’écran, ce qui n’est pas le cas (ou est en tout cas maîtrisé sur la Boogie Board)
– Il faut allumer sa tablette, lancer l’application de dessin, sortir son stylet…etc. alors que la Boogie Board est d’ores et déjà prête, dès sa sortie du sac!
– Pour ceux qui n’ont pas de tablette et qui n’en ont pas besoin pour autre chose, vous l’aurez compris: la Boogie Board est moins chère! 😉

A part ça, la Boogie Board RIP dispose d’un petit interrupteur sur le côté supérieur gauche permettant de la « verrouiller », ce qui a pour effet d’empêcher l’effacement de l’écran (mais pas l’écriture, ce qui aurait été selon moi souhaitable aussi). Autre bon point à signaler: l’autonomie de la tablette est annoncée à 1 semaine d’utilisation normale dans la notice, et 60 jours en veille. Je n’ai pas pu la vérifier pour le moment.

Mais il y a beaucoup de défauts qui plombent la note de cette jolie tablette: tout d’abord, dommage qu’il n’y ait pas de port micro-SD, contrairement à ce que je pensais lors de son achat. Cela aurait permis d’étendre sa minuscule capacité de près de 7 Mo, même si en théorie celle-ci peut contenir jusqu’à 200 PDF (d’après la notice). Mais cela aurait surtout été pratique pour consulter ses PDF sans avoir à connecter la tablette au PC! Ensuite, la fabrication très « plastoque » lui confère un aspect bas de gamme, même si celle-ci joue en faveur du poids. De plus, le logiciel « Virtual Desktop Companion » a l’air bogué: la dernière fois que j’ai essayé de le lancer, il a lancé le classique « Setup is preparing to install… » (message qui s’affiche quand un logiciel est mal ou partiellement installé), et a fini par rentrer dans le mur avec un message d’erreur fatale. Enfin, je regrette le format du haut de la tablette rendant difficile les mouvements de la main pour une écriture de texte « en lignes »: on a tendance à appuyer malencontreusement sur le bouton « Erase », et ainsi… se retrouver avec un écran vierge!

Bref, de mon point de vue personnel, même si son concept inédit et indéniablement utile est à saluer, cette Boogie Board RIP mériterait que son ergonomie soit (profondément) revisitée, ce qui demeure possible si l’éditeur veut bien mettre à disposition de ses clients de nouveaux firmwares (micrologiciel, càd le logiciel interne d’un matériel permettant de faire le lien entre l’interface homme-machine et les commandes électroniques intégrées dans celui-ci), que j’attends avec impatience!

Pour ma part, je m’en sers comme brouillon pour réécrire mes formules de math ou faire des exercices en révisant chez moi, ou parfois à l’école, quand j’ai quelques notes rapides (et succintes!) à prendre. Pour cet usage, cette tablette joue parfaitement son rôle, sur un domaine où les tablettes Apple/Android ne sont aujourd’hui quasiment d’aucune aide.

Si par contre vous souhaitez acquérir une « vraie » tablette à petit prix (pour les mails, le surf…etc.), préférez-lui un modèle bas de gamme sous Android, voire une HP TouchPad d’occasion, qui se trouve aujourd’hui pour quelques dizaines d’euros de plus sur les sites de ventes entre particuliers! Quant à moi, je l’ai eue en promo à 86€ (frais de port inclus) sur Qoqa.fr, un site que je remercie par l’occasion. 😉

Note: 3/5

Avantages
Inconvénients
+ Le concept inédit
+ Le poids plume
+ L’écran mat adapté à l’écriture
– Le design
– La petite taille de l’écran
– Le système de sauvegarde sibyllin
– Le logiciel PC bogué
– Le prix trop élevé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Copyright © 2012-2017 Chartouni.fr All rights reserved.
This site is using the Desk Mess Mirrored theme, v2.5, from BuyNowShop.com.

PageRank