0

Test d’Opera 37: le navigateur norvégien qui renait de ses cendres

Posted by Raikoryu on 7 mai 2016 in Humeur, Tests et avis |




Cela fait un moment maintenant qu’il n’avait plus fait parler de lui. Le célèbre navigateur norvégien, Opera, (modeste) concurrent de Firefox vers le début des années 2000. Battu à plate-couture par son concurrent au renard de feu panda roux, Opera renait de ses cendres et remplit l’actualité.

Tout d’abord, à travers son rachat par la Chine début 2016 (par le groupe Golden Brick Silk Road). Ensuite, à travers les innovations qu’il apporte (VPN gratuit et bloqueur de pubs intégré nativement).

Certes, tout ça c’est bien, mais à l’heure où tout le monde est passé à Chrome (ou presque), leader incontesté des navigateurs Internet, que vaut-il vraiment ? Je me suis retroussé les manches et l’ai (assez rapidement) testé.

Premier reproche : l’importation des favoris de Chrome, bien qu’elle soit proposée, n’est pas aussi pratique que lorsque je l’ai fait dans Firefox. Les favoris de ma barre de favoris ne se sont pas automatiquement incluses dans celles d’Opera. J’ai donc dû jouer à les glisser-déposer un à un et les renommer à la volée. Pas très pratique, mais pas très grave.

Ensuite, concernant ses promesses de navigation rapide, elle est partiellement tenue: certains sites se chargent effectivement plus vite (Cdiscount notamment et feed Facebook), d’autres pareil que Chrome (Chartouni.fr, RefundMyTicket.net, services Google…) et enfin d’autres, beaucoup plus long (TripAdvisor long à charger, page de login de Facebook qui met 10 secondes à s’afficher, et ça va jusqu’à Rue Du Commerce, où là le chargement va même jusqu’à paralyser le navigateur pendant plusieurs minutes !). Bref, pas au top sur cet aspect, Opera…

De plus, lorsqu’on refresh la page en plein chargement, voilà le résultat:

Le chargement de la page se bloque sur un contenu improprement chargé.

Autre remarque: alors que je rédige ces lignes (avec Opera, vous l’aurez deviné), l’écriture des lettres s’est soudainement mise à se reproduire à l’écran très en décalage et très lentement par rapport à la vitesse à la quelle je tape: Allez comprendre!

Et c’est là que je m’aperçois (bien que je ne sache pas si c’est lié) qu’Opera est le process le plus consommateur de mémoire sur ma machine, et que par moments il sollicite le processeur à 100%.

En outre, si la page d’accueil est plutôt agréable…

…elle ne pardonne pas ça:

Comme mentionné dans mon dernier article sur Firefox, Flash, c’est vraiment obsolète. Et ça n’a pas sa place dans un navigateur moderne!

Si je n’ai rien à redire vis-à-vis de l’absence de publicité, j’ai voulu tester la fonctionnalité du VPN, mais elle n’est pas encore disponible:

Encore une promesse non (encore) tenue?

Autre petit détail génant: si on ne clique pas bien au milieu des autres onglets (si on clique un peu trop vers le bord haut de l’écran, ce qu’on a souvent tendance à faire), l’onglet ne s’ouvre pas. Ca a l’air de rien, mais à la longue, c’est super agaçant!

Enfin, last but not least: dès le début de mes tests, il m’a fallu cliquer accidentellement sur des liens un peu douteux pour essuyer une rafale de pop-ups pas « propres » et d’alertes de la part de mon antivirus: mon PC s’est fait submergé de malwares! Une chose qui ne m’était pas arrivée depuis des années sous Chrome, car le navigateur bloque lui-même l’accès à ces liens potentiellement dangereux.

Heureusement, rien de bien grave, puisque je dispose sur mon PC d’un arsenal contre ce genre de menaces, mais quand même…

Au final, ça fait un peu léger la jolie interface cache misère…

Pour le moment, je reste donc sous Chrome.

Note: 1/5

Avantages
Inconvénients
+ Le design assez sympa
+ La navigation sur certains sites plus rapide…
– …mais globalement plus lente que Chrome
– La difficulté à importer les favoris et à changer d’onglet
– La passoire à malwares
– L’absence du VPN dans la version actuelle
– Les problèmes de performances
– La dépendance à Flash, éliminatoire

Configuration:
– Windows 7
– Core 2 Quad Q8200
– 8 Go de RAM
– SSD Crucial
– Connexion Internet Orange fibre optique 500 Mbps (130+ Mbps down sur Speedtest)

Cet article est paru en premier sur Chartouni.fr

0

Firefox: ce navigateur à enterrer au plus profond, et tout de suite !

Posted by Raikoryu on 6 mai 2016 in Humeur, Tests et avis |




Les navigateurs Internet font pas mal l’actualité en ce moment. Entre Chrome qui détrône Internet Explorer comme leader incontesté du navigateur le plus utilisé et Opera qui intègre désormais un bloqueurs de pub natif (pratique que devraient s’empresser de suivre les concurrents, d’ailleurs), c’est probablement ce qui m’a poussé à ressortir de sous la poussière ce bon vieux Firefox installé sur mon poste depuis des lustres, et quasiment jamais utilisé.

J’ai tenu à voir, après plusieurs années d’inutilisation, si le célèbre navigateur de la fondation Mozzarella Mozilla, qui a connu ses temps de gloire au début des années 2000, délaissé progressivement en faveur de Chrome depuis pour sa lourdeur exaspérante, est revenu dans la course.

J’ai donc mis à jour Firefox, viré toutes les extensions inutiles pour ne laisser que l’essentiel (soyons clairs tout de suite: AdBlock 🙂 ), importé mes favoris depuis Chrome et commencé à surfer.

A plusieurs reprises, je me confronte à ça:


Euh, je ne veux pas me faire passer pour un irascible, mais on est en 2016. Et là on parle d’un plugin qui est mort officiellement il y a un an (officieusement il y en a au moins 2).
Plus maintenu par son éditeur Adobe, Flash n’est plus censé être utilisé par aucun navigateur en 2016. Et surtout pas un navigateur réputé de la trempe de Firefox…

Bref, je fais des concessions, j’installe le plugin flash, en faisant fi des nombreuses failles de sécurité qu’il embarque. Quand bien même j’arrive à lancer des vidéos, elles sont très lentes et hyper saccadées ! Je dis bien quand j’y arrive, car une fois sur deux je suis bloqué par une erreur:

Je vous laisse par ailleurs admirer la lenteur de ce navigateur (chargement interminable de vignettes), sans compter la lourdeur (ralentissement du PC) que je ne peux illustrer:


Pour conclure, le seul test que Firefox ait réussi pour s’aligner avec l’incontesté Chrome, est le blocage de publicités avec AdBlock. Mais là j’ai envie de dire encore heureux…
Bref, la conclusion est sans appel: la gloire qu’a connue Firefox est vraiment derrière lui. Je conseille vivement donc à tous de mettre à la poubelle cette bouse infâme et de passer illico à un navigateur plus moderne comme Chrome.

Note: 0/5

Avantages
Inconvénients
+ Sur Chrome ? Rien… peut-être le large panel d’extensions, mais je m’en fiche… – La lourdeur (impact performances PC)
– La lenteur de navigation exaspérante
– L’obligation de passer par Flash pour regarder de nombreuses vidéos (qui ne fonctionne pas)
– Les vidéos saccadées

Configuration:
– Windows 7
– Core 2 Quad Q8200
– 8 Go de RAM
– SSD Crucial
– Connexion Internet Orange fibre optique 500 Mbps (130+ Mbps down sur Speedtest)

Cet article est paru en premier sur Chartouni.fr

2

RefundMyTicket.net : le site qui (soi-disant) vous aide dans vos réclamations auprès des compagnies aériennes

Posted by Raikoryu on 9 avril 2016 in Services, Sites web, Voyages et vie pratique |

Mise à jour du 21 avril 2016

Quelques jours après la publication de cet article, j’ai reçu un mail de RefundMyTicket.net m’informant du déclenchement des procédures juridiques à l’encontre de la compagnie British Airways.

L’assignation a été envoyée à la compagnie. Affaire à suivre…



Initialisation gratuite, commission sur le montant si obtention de gain de cause et frais de désistement du client si applicables

RefundMyTicket.net se présente comme un site derrière lequel une compagnie (Claim Assistance) vous aide à obtenir gain de cause dans vos réclamations auprès des compagnies aériennes.

Qui n’a jamais eu la désagréable impression d’être traité comme un mouton par sa compagnie aérienne ? Celles-ci qui bottent toujours en touche ou ne répondent jamais aux réclamations : perte de bagages, retards importants, annulations de vol, rater un vol à cause de mouvements de grève (ou autres) à l’aéroport, autant de causes de mécontentement auxquelles les compagnies aériennes font systématiquement la sourde oreille quand il s’agit de se faire dédommager.

On vous demande de faire un courrier à tartempion au service client lambda, certainement dans le pays et la langue d’origine de la compagnie, demande à laquelle une fois sur deux, on ne vous répond pas (et dans l’autre éventualité, on cherche une excuse bidon pour ne pas vous dédommager).

Qu’à cela ne tienne… RefundMyTicket.net est un site qui se propose en tant que mandataire entre vous et la compagnie, pour appuyer votre demande et faire usage de la force juridique si nécessaire, pour obtenir votre remboursement.

Il suffit de saisir ses coordonnées, expliquer votre dossier à RefundMyTicket.net, puis envoyer (par mail à un interlocuteur qui se charge de votre dossier) les justificatifs demandés (identité des passagers, billets d’avions et si possible, preuves de votre mauvaise aventure).

Les CGV sont un peu opaques, mais l’interlocuteur a été très réactif et efficace dans les éclaircissements.

Pour résumer rapidement les étapes de fonctionnement du site : celui-ci réclame auprès de la compagnie le dédommagement auquel vous êtes éligible. Au bout d’un certain temps, si la compagnie et la société ne peuvent se mettre d’accord, la société fait intervenir un avocat de son choix pour mettre du tonus dans sa demande.

Si cela ne suffit pas, la société attaque la compagnie en justice pour obtenir ce dédommagement. Si la société juge ne pas avoir beaucoup de chances de gagner, elle peut clôturer votre dossier et cela n’occasionne pas de frais pour vous. En revanche, si c’est le client qui décide de se désister, des frais de désistement s’appliquent.

La société se rémunère en prélevant une commission sur le montant du dédommagement que les lois en vigueur vous permettent d’obtenir.
En revanche, si le mandataire attaque la compagnie en justice, c’est lui qui couvre les frais ; s’il gagne, il garde le pactole et vous rémunère le montant de votre dédommagement moins la commission. S’il perd, c’est lui qui assume tous les frais de justice, et clôture votre dossier définitivement.

Pour ma part, j’ai eu recours à cette société en novembre 2015, pour obtenir dédommagement auprès de la compagnie British Airways, suite à un retard à l’arrivée plus important que 3h, ce qui me permet d’obtenir un dédommagement de 280€ par passager (de mémoire).

La cause était un dysfonctionnement de l’avion (dixit le pilote), ayant poussé la compagnie à nous transférer dans un autre appareil (certes, heureusement…).

La compagnie m’a d’abord répondu que le retard était dû à des circonstances météorologiques, se dégageant ainsi de responsabilité pour me dédommager (sic!). C’est là que j’ai décidé de me tourner vers RefundMyTicket.net.

Si l’idée du site est à saluer, dans la pratique, j’attends toujours mon dédommagement depuis 6 mois malgré de multiples relances… et mon dossier est toujours à l’étape suivante :

En gros, cela veut dire que la société n’a même pas encore relancé la compagnie par le biais d’un avocat.

Malgré les messages de rassurement de la société, je pense personnellement que c’est peine perdue ; le dossier va rester en suspens jusqu’à la faillite potentielle de cette PME… 🙁

Note: 2/5

 

Avantages
Inconvénients
+ L’idée du site, qui pourrait rendre de grands services
+ L’interlocuteur très efficace dans l’éclaircissement des CGV
– La lenteur exaspérante des procédures, qui remettent l’efficacité du concept en question
– Les CGV un peu opaques

 

 

Copyright © 2012-2016 Chartouni.fr All rights reserved.
This site is using the Desk Mess Mirrored theme, v2.5, from BuyNowShop.com.