0

Baladeur MP3 pour piscine ELEGIANT : le naufrage !

Posted by Raikoryu on 5 juin 2016 in Matériel, Tests et avis |



~27€

Après le test du baladeur MP3 aquatique de Sony, le NWZ-273, qui a peiné à convaincre, et rendu l’âme au bout de 3 ans de bons et loyaux services (batterie qui ne se recharge plus et déconnexions aléatoires du PC), j’ai décidé de craquer pour ce baladeur aquatique premier prix de marque ELEGIANT, trouvable pour 27€ sur Amazon.fr.

On est bien loin des 65€ (désormais 80 !) du baladeur de Sony, donc je ne m’attendais pas à un résultat spectaculaire. Néanmoins, les 10 bons avis sur ce baladeur rédigés sur Amazon me l’ont quand même bien vendu.



A l’aspect assez exotique, ce baladeur se fixe en fait sur la nuque. Les oreillettes sont reliées au bracelet central par deux fils, heureusement d’une longueur confortable pour les mouvements de tête.

Pour le recharger, le module central (en bas à droite de la photo ci-dessus) se clipse à l’ordinateur en USB. Pour ma part, je n’ai pas réussi à le connecter sans passer par l’adaptateur intermédiaire, en bas dans la photo.

Premières mauvaises surprises : pas toujours reconnu par l’ordinateur (il m’a fallu plusieurs tentatives), un temps d’écriture exaspérant (près d’une heure pour remplir les 4 Go), et… il ne lit pas les morceaux répartis dans des sous dossiers. Il faut donc tout mélanger à la racine de la « clé ».

Ce qui est dommage, c’est que le Sony, lui, le faisait, et cela permettait de créer des « pseudo » playlists et de bien ranger ses morceaux.

Bref, une fois mes morceaux embarqués, je me suis résolu à l’essayer. Et c’est là que la déception ne s’est pas faite attendre.

Les embouts de ses oreillettes en forme de tours chinoises tiennent assez mal dans les oreilles : elles lâchent quasiment toutes les 5 minutes et à n’importe quel élan de vitesse !

J’ai donc essayé de les remplacer par les embouts de mon ex-baladeur Sony, plus classiques, mais c’est encore pire : ils glissent immédiatement des oreilles. Impossible de les y maintenir !

Seul avantage que présente ce baladeur sur le Sony : lorsque l’eau rentre dans les oreilles, la coupure de son est brève, puis reprend. Alors que lorsque ça arrivait avec le Sony, il était impossible de rétablir le son sans laisser le baladeur sécher complètement pendant plusieurs heures. Bien joué, ELEGIANT !

Mais il n’empêche qu’en l’état, ce baladeur est complètement inutilisable en milieu aquatique. Il aurait peut-être fait un bon baladeur d’appoint pour le running, si sa qualité de son avait été acceptable (son beaucoup trop métallique).

Dernier point pénalisant, qui n’est pas des moindres : j’ai appris à le mettre en regardant le mannequin sur la photo de la boite, qui le portait autour de la nuque. Or, dans la notice, il est demandé de mettre l’arceau sur la tête comme un bandeau, ce qui est impossible vu l’envergure de l’arceau. On ne peut que le casser en faisant cela ! Impressionnant ; cela ne redore pas l’image de ce baladeur qui lui nuit déjà bien.

En ce qui me concerne, je pense qu’à l’instar de tout objet high-tech de sous fabrication chinoise, il ne vaut même pas ses 27€. Et après qu’il ait lâché un des embouts de mon Sony que je n’ai jamais réussi à retrouver, j’ai failli l’abandonner au bord de la piscine…

Note: 0/5

Avantages
Inconvénients
+ Le design
+ La présence d’un tuner FM (non testé)
+ Le rétablissement du son lors des infiltrations d’eau dans les oreilles
– L’inutilisabilité en milieu aquatique
– La non lecture des sous dossiers
– L’absence de mode aléatoire
– Les mauvais conseils de la notice
– La lenteur d’écriture sur le module USB

Source des images sur Amazon.fr


Cet article est paru en premier sur Chartouni.fr

0

Test d’Opera 37: le navigateur norvégien qui renait de ses cendres

Posted by Raikoryu on 7 mai 2016 in Humeur, Tests et avis |




Cela fait un moment maintenant qu’il n’avait plus fait parler de lui. Le célèbre navigateur norvégien, Opera, (modeste) concurrent de Firefox vers le début des années 2000. Battu à plate-couture par son concurrent au renard de feu panda roux, Opera renait de ses cendres et remplit l’actualité.

Tout d’abord, à travers son rachat par la Chine début 2016 (par le groupe Golden Brick Silk Road). Ensuite, à travers les innovations qu’il apporte (VPN gratuit et bloqueur de pubs intégré nativement).

Certes, tout ça c’est bien, mais à l’heure où tout le monde est passé à Chrome (ou presque), leader incontesté des navigateurs Internet, que vaut-il vraiment ? Je me suis retroussé les manches et l’ai (assez rapidement) testé.

Premier reproche : l’importation des favoris de Chrome, bien qu’elle soit proposée, n’est pas aussi pratique que lorsque je l’ai fait dans Firefox. Les favoris de ma barre de favoris ne se sont pas automatiquement incluses dans celles d’Opera. J’ai donc dû jouer à les glisser-déposer un à un et les renommer à la volée. Pas très pratique, mais pas très grave.

Ensuite, concernant ses promesses de navigation rapide, elle est partiellement tenue: certains sites se chargent effectivement plus vite (Cdiscount notamment et feed Facebook), d’autres pareil que Chrome (Chartouni.fr, RefundMyTicket.net, services Google…) et enfin d’autres, beaucoup plus long (TripAdvisor long à charger, page de login de Facebook qui met 10 secondes à s’afficher, et ça va jusqu’à Rue Du Commerce, où là le chargement va même jusqu’à paralyser le navigateur pendant plusieurs minutes !). Bref, pas au top sur cet aspect, Opera…

De plus, lorsqu’on refresh la page en plein chargement, voilà le résultat:

Le chargement de la page se bloque sur un contenu improprement chargé.

Autre remarque: alors que je rédige ces lignes (avec Opera, vous l’aurez deviné), l’écriture des lettres s’est soudainement mise à se reproduire à l’écran très en décalage et très lentement par rapport à la vitesse à la quelle je tape: Allez comprendre!

Et c’est là que je m’aperçois (bien que je ne sache pas si c’est lié) qu’Opera est le process le plus consommateur de mémoire sur ma machine, et que par moments il sollicite le processeur à 100%.

En outre, si la page d’accueil est plutôt agréable…

…elle ne pardonne pas ça:

Comme mentionné dans mon dernier article sur Firefox, Flash, c’est vraiment obsolète. Et ça n’a pas sa place dans un navigateur moderne!

Si je n’ai rien à redire vis-à-vis de l’absence de publicité, j’ai voulu tester la fonctionnalité du VPN, mais elle n’est pas encore disponible:

Encore une promesse non (encore) tenue?

Autre petit détail génant: si on ne clique pas bien au milieu des autres onglets (si on clique un peu trop vers le bord haut de l’écran, ce qu’on a souvent tendance à faire), l’onglet ne s’ouvre pas. Ca a l’air de rien, mais à la longue, c’est super agaçant!

Enfin, last but not least: dès le début de mes tests, il m’a fallu cliquer accidentellement sur des liens un peu douteux pour essuyer une rafale de pop-ups pas « propres » et d’alertes de la part de mon antivirus: mon PC s’est fait submergé de malwares! Une chose qui ne m’était pas arrivée depuis des années sous Chrome, car le navigateur bloque lui-même l’accès à ces liens potentiellement dangereux.

Heureusement, rien de bien grave, puisque je dispose sur mon PC d’un arsenal contre ce genre de menaces, mais quand même…

Au final, ça fait un peu léger la jolie interface cache misère…

Pour le moment, je reste donc sous Chrome.

Note: 1/5

Avantages
Inconvénients
+ Le design assez sympa
+ La navigation sur certains sites plus rapide…
– …mais globalement plus lente que Chrome
– La difficulté à importer les favoris et à changer d’onglet
– La passoire à malwares
– L’absence du VPN dans la version actuelle
– Les problèmes de performances
– La dépendance à Flash, éliminatoire

Configuration:
– Windows 7
– Core 2 Quad Q8200
– 8 Go de RAM
– SSD Crucial
– Connexion Internet Orange fibre optique 500 Mbps (130+ Mbps down sur Speedtest)

Cet article est paru en premier sur Chartouni.fr

0

Firefox: ce navigateur à enterrer au plus profond, et tout de suite !

Posted by Raikoryu on 6 mai 2016 in Humeur, Tests et avis |




Les navigateurs Internet font pas mal l’actualité en ce moment. Entre Chrome qui détrône Internet Explorer comme leader incontesté du navigateur le plus utilisé et Opera qui intègre désormais un bloqueurs de pub natif (pratique que devraient s’empresser de suivre les concurrents, d’ailleurs), c’est probablement ce qui m’a poussé à ressortir de sous la poussière ce bon vieux Firefox installé sur mon poste depuis des lustres, et quasiment jamais utilisé.

J’ai tenu à voir, après plusieurs années d’inutilisation, si le célèbre navigateur de la fondation Mozzarella Mozilla, qui a connu ses temps de gloire au début des années 2000, délaissé progressivement en faveur de Chrome depuis pour sa lourdeur exaspérante, est revenu dans la course.

J’ai donc mis à jour Firefox, viré toutes les extensions inutiles pour ne laisser que l’essentiel (soyons clairs tout de suite: AdBlock 🙂 ), importé mes favoris depuis Chrome et commencé à surfer.

A plusieurs reprises, je me confronte à ça:


Euh, je ne veux pas me faire passer pour un irascible, mais on est en 2016. Et là on parle d’un plugin qui est mort officiellement il y a un an (officieusement il y en a au moins 2).
Plus maintenu par son éditeur Adobe, Flash n’est plus censé être utilisé par aucun navigateur en 2016. Et surtout pas un navigateur réputé de la trempe de Firefox…

Bref, je fais des concessions, j’installe le plugin flash, en faisant fi des nombreuses failles de sécurité qu’il embarque. Quand bien même j’arrive à lancer des vidéos, elles sont très lentes et hyper saccadées ! Je dis bien quand j’y arrive, car une fois sur deux je suis bloqué par une erreur:

Je vous laisse par ailleurs admirer la lenteur de ce navigateur (chargement interminable de vignettes), sans compter la lourdeur (ralentissement du PC) que je ne peux illustrer:


Pour conclure, le seul test que Firefox ait réussi pour s’aligner avec l’incontesté Chrome, est le blocage de publicités avec AdBlock. Mais là j’ai envie de dire encore heureux…
Bref, la conclusion est sans appel: la gloire qu’a connue Firefox est vraiment derrière lui. Je conseille vivement donc à tous de mettre à la poubelle cette bouse infâme et de passer illico à un navigateur plus moderne comme Chrome.

Note: 0/5

Avantages
Inconvénients
+ Sur Chrome ? Rien… peut-être le large panel d’extensions, mais je m’en fiche… – La lourdeur (impact performances PC)
– La lenteur de navigation exaspérante
– L’obligation de passer par Flash pour regarder de nombreuses vidéos (qui ne fonctionne pas)
– Les vidéos saccadées

Configuration:
– Windows 7
– Core 2 Quad Q8200
– 8 Go de RAM
– SSD Crucial
– Connexion Internet Orange fibre optique 500 Mbps (130+ Mbps down sur Speedtest)

Cet article est paru en premier sur Chartouni.fr

Copyright © 2012-2016 Chartouni.fr All rights reserved.
This site is using the Desk Mess Mirrored theme, v2.5, from BuyNowShop.com.